Il y a quelques années c’était “facile” d’avoir des likes et des abonnés. L’algorithme était différent et nous permettait d’avoir plus de visibilité. Puis ça a évolué. On a été de plus en plus nombreux à avoir une présence sur les réseaux de manière professionnelle. Alors les algorithmes ont dû s’adapter.

Pour 1600 abonnés actuellement (en août 2023), j’ai en moyenne 400 comptes touchés pour chaque publication. Forcément, ça influe sur le nombre d’interactions. Au début, comme beaucoup de personnes, j’ai râlé contre l’algorithme. Je ne comprenais pas pourquoi avec la même régularité, la même qualité de post, mes statistiques n’étaient pas aussi élevées qu’avant.

En me penchant un peu dessus, j’ai réalisé que moi-même en tant qu’utilisatrice d’Instagram, mes usages ont évolués. Je ne passe plus autant de temps à lire les posts Instagram, à commenter ou réagir. Et surtout, j’ai réalisé que finalement ce n’était pas le nombre de likes ou d’abonnés qui faisait mon CA ! En réalité, je gagne mieux ma vie maintenant qu’à l’époque où j’avais un excellent taux d’interaction.

Réaliser ça m’a permis de me mettre beaucoup moins de pression concernant les chiffres. Ils sont importants, c’est vrai, mais il faut les mettre à leur juste place. Bien sûr, les stats restent un très bon indicateur de notre stratégie de communication. Je dis juste qu’il faut les utiliser à bon escient. Il faut accepter les évolutions des algorithmes et des usages des réseaux sociaux afin de mieux s’adapter et répondre aux nouveaux défis.

Mon objectif final, ce n’est pas d’avoir des milliers d’abonnés sur Instagram, mais de vendre mes prestations ! Et Instagram reste un outil parmi d’autres pour arriver à cet objectif.

conseils photo produit site web ecommerce